17 octobre 2011

La mère, de Maxime GORKI (1907)

Le roman se déroule en Russie, après la révolution de 1905. Il a pour personnage central Pélagie Vlassov. C'est une simple ouvrière qui a vécu de longues années difficiles, entre la dureté du travail à l'usine métallurgique et la tyrannie qu'exerce son mari Mikhaïl Vlassov. A la mort de celui-ci, sa vie prend un nouveau tournant : elle découvre que son fils chéri, Paul, a embrassé les idéaux socialistes et adhéré à un groupe de militants révolutionnaires. Quoi qu'effrayée des dangers qu'il encourt, elle se prend peu à peu... [Lire la suite]
Posté par jeu de mots à 06:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 août 2011

La Mecque - Phuket, de Saphia Azzeddine

4ème de couverture "Qu'il est vertueux d'offrir un voyage à La Mecque à ses parents ! Qu'il est bon de se sacrifier pour sa famille ! Et que la vie est simple quand on sait être docile ! Naviguant entre bêtise théorique et intelligence pratique, Fairouz mène un combat obstiné avec elle-même pour s'affranchir de l'estampille natale, de celles qui nous poursuivent comme un boulet en soirée et qui se révèlent plus nocives qu'une belle-mère mécontente si on ne les maîtrise pas. Fairouz tacle ses réflexes de fille bien pour n'être qu'une... [Lire la suite]
Posté par jeu de mots à 23:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juin 2011

La couleur pourpre, de Alice Walker (1984)

Résumé 4ème de couvertureLe livre raconte l'histoire de Celie et Nettie, deux sœurs, séparées à l'adolescence mais liées par un amour indéfectible que ne terniront pas les brimades et le mépris, les guerres et l'absence. Celie, mariée enfant à un homme violent, ne reçoit pas les lettres que lui adresse Nettie, devenue missionnaire en Afrique, car son mari les subtilise. Ignorant l'adresse de sa sœur, elle-même envoie ses lettres au bon Dieu.Une correspondance sans espoir de réponse... Une correspondance qui sauvera les deux femmes... [Lire la suite]
Posté par jeu de mots à 05:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 mai 2011

Le coeur cousu, de Carole Martinez (2007)

4ème de couverture " Ecoutez, mes sœurs ! Ecoutez cette rumeur qui emplit la nuit ! Ecoutez... le bruit des mères ! Des choses sacrées se murmurent dans l'ombre des cuisines. Au fond des vieilles casseroles, dans des odeurs d'épices, magie et recettes se côtoient. Les douleurs muettes de nos mères leur ont bâillonné le cœur. Leurs plaintes sont passées dans les soupes: larmes de lait, de sang, larmes épicées, saveurs salées, sucrées. Onctueuses larmes au palais des hommes ! Frasquita Carasco a dans son village du sud de l'Espagne... [Lire la suite]
03 mars 2011

La répudiée, d'Eliette Abécassis (2000)

Résumé 4ème de couverture : "Au premier regard, Rachel a aimé Nathan, le mari qu'on lui destinait. Et c'est avec bonheur qu'elle a accepté son destin de femme pieuse dans ce quartier de traditionaliste de Méa Shéarim, à Jérusalem où elle a grandi. Mais au fil des années se dessine le drame qui la brisera : le couple n'a pas d'enfant. Et la loi hassidique donne au mari, au bout de 10 ans, la possibilité de répudier la femme stérile. Comment Rachel accepte le verdict en silence, alors même qu'elle sait n'être pas en cause, c'est ce... [Lire la suite]
Posté par jeu de mots à 00:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
23 février 2011

Hell of a woman, de Nina Van Horn

 Éditions Société des écrivains (janvier 2011)227 pages Nina Van Horn dresse le portrait de 12 chanteuses de Blues américaines. Certaines d’entre elles, comme Billie Holiday, sont passées à la postérité et sont connues du grand public. D’autres ont eu une carrière plus éphémère, sont peu à peu tombées dans l’oubli et ne sont plus guère connues que des afficionados du Blues dont Nina Van Horn fait partie. Malgré tout,  à leur façon, elles ont toutes marqué le Blues de leur empreinte et ont inspiré des générations de... [Lire la suite]
Posté par jeu de mots à 00:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 février 2011

Lady Susan, de Jane Austen (1795)

Résumé 4ème de couverture Une jeune veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut juste s'amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question. Mes impressions Un texte piquant, plein d'ironie mordante, dans lequel Jane Austen confronte avec causticité une jeune veuve spirituelle, hypocrite et manipulatrice et sa belle-sœur qui n'est pas dupe de ses... [Lire la suite]
Posté par jeu de mots à 05:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 décembre 2010

Les bonnes manières, de Barbara Cartland (1962)

4ème de couverture Le chic rétro, l'élégance glamour ne sont rien sans les bonnes manières. Comment éviter les faux pas, la gaffe honteuse et, surtout, l'abominable faute de goût ? ce guide est à l'image de la plus incomprise et la plus célèbre, la plus traditionnelle et la plus impertinente, la plus délicieusement rétro et la plus moderne Lady des années soixante : so british. Mes impressions Avant cette lecture, je n'avais lu aucun livre de Barbara Cartland, que je connaissais pourtant de réputation, comme la papesse du roman à... [Lire la suite]
Posté par jeu de mots à 01:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
10 novembre 2010

C'est le soleil qui m'a brûlée, de Calixthe Beyala (1987)

4ème de couverture "Cameroun. Chaleur humide, ciel hypnotique. Dans le bidonville où elle a grandi, abandonnée par sa mère, Ateba cherche avec désespoir sa place dans une société où la femme n'a qu'un droit : se taire. Écartelée entre plusieurs sentiments contraires, la jeune fille, le ventre en feu, la haine au cœur, est certaine qu'elle peut devenir un jour la plus forte. Incapable de se résoudre à concilier sexe et asservissement, elle refuse de passer sa vie à genoux." Éditions J'ai Lu153 pages Mes impressions Le résumé de... [Lire la suite]
31 octobre 2010

Les yeux jaunes des crocodiles, de Katherine Pancol (2006)

4ème de couverture : "Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l'histoire d'un mensonge. Mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c'est la vie." Editions Le livre de poche (mai 2007) 666 pages   Résumé : Rien ne va plus pour... [Lire la suite]