Les_yeux_jaunes_des_crocodiles___couverture4ème de couverture :

"Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l'histoire d'un mensonge. Mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c'est la vie."

Editions Le livre de poche (mai 2007)
666 pages

 

Résumé :

Rien ne va plus pour Joséphine Cortès. Elle vient de se séparer d'Antoine, son mari chômeur et infidèle. Elle doit désormais élever seule ses deux filles, Zoé et Hortense, avec qui elle entretient des relations conflictuelles, subvenir à leurs besoins et surtout se débrouiller seule, elle qui s'est toujours reposée sur Antoine.

Du côté d'Iris Dupin, la belle, riche et fascinante sœur de Joséphine, la vie semble se dérouler sans heurt, dans le luxe et l'opulence. Mais, derrière l'image de la réussite et du bonheur, Iris n'en est pas moins taraudée par un sentiment de vacuité et l'envie de prouver qu'elle est plus qu'une simple mondaine.

Un jour, Iris propose un pacte à Joséphine, pacte qui doit permettre à l'une de retrouver l'admiration de son entourage et à l'autre de gagner l'argent nécessaire pour faire vivre sa famille.

Autour d'elles gravitent une myriades de personnages, tous en prise avec le doute et en phase de remise en question de leur vie. Le lecteur suit donc le parcours de deux sœurs que tout oppose, mais toutes deux insatisfaites de leur vie et qui vont tenter d'en changer, pour devenir les femmes qu'elles devraient être et/ou qu'elles aimeraient être...

Mes impressions

J'ai trouvé agréable la lecture de ce roman que j'ai lu d'un trait, en deux jours. Le style de Katherine Pancol, très fluide, contribue grandement à la facilité de lecture, mais ce sont surtout les personnages très attachants (ou très têtes à claques selon les cas) qui m'ont fait apprécié ce roman. Car côté intrigue, on ne peut pas dire qu'il se passe grand chose, si ce n'est la vie quotidienne qui s'écoule, hormis quelques rebondissements tellement énormes que je me suis demandé ce qu'ils venaient faire là (la vie cachée de la voisine et l'amant de Hortense pour ne pas les citer).

Une mention spéciale pour le personnage de Joséphine. Elle n'a pas grand chose d'une héroïne et se trouve elle-même banale, tellement moins flamboyante que sa sœur. Et pourtant, justement à cause de sa normalité (et aussi parce qu'il est bien plus difficile de s'identifier à un être aussi froid et égoïste qu'Iris), elle m'a touchée. A  travers les difficultés qu'elle traverse, elle finit par s'émanciper, trouver sa voie, et finalement s'épanouir. Une jolie leçon de vie...

Un bémol quand même : j'ai été un peu déçue par certains aspects très manichéens. D'un côté les "gentils", de l'autre "les méchants" et forcément les méchants sont punis à la fin.

Ce roman a été lu en commun avec de très nombreuses livradictiennes : Lelanie, Azariel87, Lily, Stieg, Mimi54, Setsuka, Auudrey, latitesib, Amandine...

 

PS : Merci Miss Crapouillie de m'avoir prêté ce livre !