Couv___Le_trone_de_fer_1

4ème de couverture

"Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le Duc Edward Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent..."

 

Mes impressions

Coup de coeur ultime ! J'ai littéralement dévoré ce livre ! A tel point qu'à peine terminé, je courais acheter le tome 2 (billet à venir) et le tome 3.

Les premiers chapitres sont majoritairement des chapitres d'exposition, qui permettent de poser le contexte et de présenter les très nombreux protagonistes, mais, dès le départ de Lord Stark pour Port Réal, les évènements s'accélèrent et l'intrigue se déploie. A la cour, les luttes pour le pouvoir, les complots, les méfiances, les trahisons naissent rapidement et l'intrigue devient très riche. Du côté du mur du Nord, des évènements surnaturels ont lieu et laissent présager que la suite des aventures de Jon Snow sera empreinte de fantastique. Il en est de même de l'autre côté de la mer, parmi les cavaliers dothraki.

La complexité de l'intrigue est d'autant plus accentuée par le parti pris de Martin de faire narrer chaque scène par un personnage différent. Cette technique, par la variété de tons et de styles qu'elle apporte (Tyrion Lannister et Sansa par exemple n'ont pas vraiment le même langage et la même vision du monde), permet de moduler le rythme de la narration et de constamment maintenir l'intérêt du lecteur. Mais attention, complexité de l'intrigue n'implique pas forcément lecture difficile : la fluidité de l'écriture permet une lecture aisée. 

La seconde force de ce roman est la diversité des personnages et l'ambivalence de leur personnalité. Chacun d'entre eux est absolument fascinant qu'il s'agisse de Lord Eddard Stark, le seigneur avec un grand S, la droiture et l'honneur incarnés (mais l'honneur et la droiture sont ils suffisants pour gagner et conserver le pouvoir?) ; Daenerys, la douce jeune vierge sacrifiée aux ambitions de son frère mais qui devient peu à peu une véritable meneuse d'hommes, fière et résolue. Et que dire de Tyrion Lannister, esprit brillant dans un corps difforme, dont les réparties cinglantes et spirituelles m'ont fait hurler de rire, dont l'attitude envers Jon Snow m'a touchée mais dont le machiavélisme m'a secouée ?

 

Titre original : Song of Ice and Fire, book 1 : A Game of thrones
Editions J'ai lu (2011)
786 pages


A noter, HBO a tourné en 2011 une série qui mérite vraiment le détour : le scenario est très fidèle au roman (GRR Martin en est le scénariste), les acteurs sont convaincants, les paysages grandioses...

 

Daenerys  Jon   Cersei   Eddard   Robert