les_malheurs_de_sophie

 Éditions Gründ (mars 2010)
173 pages

Illustrations de Claire Degans


C'est avec délectation que je me suis replongée dans Les malheurs de Sophie, grand classique de la littérature enfantine, que je dévorais assidûment quand j'étais enfant. Il faut dire qu'à l'époque, j'adorais littéralement Sophie, petite fille pas modèle du tout, mais si amusante (qui n'a jamais servi du "thé" au gazon à ses petites copines ou inventé mille subterfuges pour avoir un peu plus de dessert?).

Plus de 20 ans plus tard, j'avoue : je me mets un peu à la place de Mme de Réan, la mère de Sophie et j'admets que supporter une petite fille aussi turbulente, imaginative et peste que Sophie, ça n'est pas donné à tout le monde.
Car Sophie est quand même une peste. Adorable soit, mais quand même une petite peste qui n'en fait qu'à sa tête et qui se met toujours dans des situations aussi cocasses qu'improbables : un peu menteuse, parfois capricieuse, souvent écervelée et quasiment toujours désobéissante.
Mais tellement attachante quand elle réalise qu'elle vient de faire de la peine à Paul, son cousin adoré, si bon et si sage, et qu'elle pleure toutes les larmes de son corps.

La comtesse de Ségur profite de ses aventures pour insister sur l'importance de l'éducation, car si Sophie finit toujours par rentrer dans le droit chemin, c'est bien parce que sa mère passe son temps à lui rappeler ce qui est bien et ce qui est mal.
Un tantinet moralisateur, parfois cruel et totalement anachronique (des coups de fouet ?? à 4 ans ! ! !) mais souvent assez équilibré (le pardon remplace généralement la punition lorsque Sophie fait preuve d'un repentir sincère).

A noter, la très belle édition de chez Gründ comporte de superbes illustrations de Claire Degans. Un régal pour les yeux !

 Claire_Degans___Les_poissons   Claire_Degans___l__ne   Claire_Degans___l__ne_2

 

Avec ce livre, j'entame le challenge des livres de notre enfance.

 livres_de_notre_enfance