les_2_tours

 

Ayant refermé le tome 1 sur l'image de La communauté de l'anneau en très mauvaise posture, je n'ai pas tardé à me replonger dans la suite des aventures de Frodon et compagnie. Et c'est avec un mélange de plaisir et d'inquiétude que j'ai retrouvé les héros de Tolkien là où je les avais laissés.

La communauté s'est dispersée. Frodon a abandonné ses compagnons et part affronter son destin, accompagné du fidèle Samsagace ; Merry et Pippi ont été enlevés par un groupe d'orques et d'hourouk-haï envoyés par  Sauron et Saroumane à la recherche du porteur de l'anneau ; Boromir a succombé à leur attaque et Aragorn, Legolas et Gimli se sont lancés à leur poursuite pour libérer les deux hobbits.

La structure du récit de Tolkien matérialise la séparation du groupe : ce tome est divisé en deux livres.

Le premier suit les aventures du groupe constitué par Aragorn, Legolas et Gimli qui, lancé à la recherche de Merry et Pippin, franchit les chutes de Rauros, pénètre dans les terres du Rohan, rencontre un magicien blanc aux pouvoirs immenses et combat auprès du roi Théoden lors de l'épique bataille du gouffre de Helm. Cette partie est absolument trépidante et contraste assez fortement avec le premier tome. En quelques 200 pages, tous les ingrédients du roman d'aventure sont réunis, les péripéties succèdent aux rebondissements et de nombreux personnages passionnants sont introduits : les Hourouk-haï, les cavaliers du Rohan menés par Théoden, roi vieillissant mais avide de reconquérir la grandeur et la liberté d'antan de son peuple, les ents mythiques de la forêt de Fangorn dont il vaut mieux ne pas éveiller la colère, et Saroumane que l'on rencontre directement pour la première fois. Mais pour moi, cette partie restera gravée dans mon esprit grâce à deux éléments : l'évocation lyrique des immenses et verdoyantes prairies du Rohan, aux herbes hautes bercées par le vent et à peine foulées par la course des chevaux sauvages et surtout la grandiose bataille de Fort-Le-Cor au fond du gouffre de Helm.

Le second livre suit quant à lui les pérégrinations de Frodon et Sam qui avancent péniblement vers les terres du Mordor et traversent des étendues désolées, telles les marais des morts, taraudés par la peur d'être repérés par les troupes de Sauron ou le seigneur noir des Nazguls. Cette partie est beaucoup plus sombre et plus oppressante que la première : le sombre pouvoir de Sauron se fait sentir, le fardeau de l'anneau s'appesantit sur Frodon et les deux hobbits oscillent entre moments d'abattement et instants d'espoir. De plus leur quête est rendue plus hasardeuse par la présence de Gollum qui les guide et dont on peut sérieusement douter de la loyauté. Heureusement pour les deux hobbits, ils ne sont pas entourés que d'ennemis ; leur rencontre avec Faramir, le sage lieutenant du Gondor, leur rappelle que le sombre pouvoir de l'anneau peut être dominé, les ragaillardit et les conforte dans l'idée qu'ils doivent mener leur quête jusqu'à son terme, quoi qu'il leur en coûte...

Au final, ce livre a été une lecture particulièrement prenante et enthousiasmante.

 

Editions Pocket (novembre 2001)
472 pages
Traduction de l'anglais par F. Ledoux

 

Pour voir l'avis d'autres livraddictiens : Taliesin, Snow, mypianocanta, Amethyst, ptitelfe (première partie / deuxième partie).

 

coup_de_coeur
Ce roman fait partie des challenges Chefs d'œuvre de la SFFF, The middle earth challenge et God save the livre.

Challenge_SFF  the_middle_earth_challenge_2  Challenge_anglais